Catégories
Contrôle technique

Ce qu’il faut savoir sur le contrôle technique

Obligatoire pour tous les véhicules de plus de 4 ans à partir de la date de première circulation, le contrôle technique doit être effectué dans les 6 mois qui précédent la 4ème année de mise en circulation. Une fois effectué, il doit être refait tous les 2 ans.

Pour éviter une contre-visite, vous pouvez vérifier certains points essentiels. Le contrôleur va inspecter 124 points dont 72 doivent faire l’objet d’une contre-visite.

  • Citons en 1er lieu la pneumatique, notamment l’état et la pression des pneus. Contrôlez le degré d’usure avec un témoin lumineux au niveau de la bande de roulement.
  • Vérifier le système d’éclairage et de signalisation de votre véhicule. Les feux de position, feux de croisement, feux de route, feux stop, feux de détresse et clignotants doivent être opérationnels. Pensez également à vérifier que les témoins dans le tableau de bord fonctionnent normalement.
  • En tant qu’identifiants de votre véhicule, les plaques d’immatriculation avant et arrière doivent être réglementaires. Vérifiez qu’elles soient lisibles, correctement fixées et non détériorées.
  • Le système de freinage ne doit en aucun cas présenter des anomalies. Si un dysfonctionnement quelconque se présente, rendez-vous chez votre concessionnaire avant de faire le contrôle technique. N’hésitez pas également à vérifier le niveau du liquide de frein.
  • Vérifiez si votre échappement fait du bruit ou s’il laisse échapper de la fumée. Le centre de contrôle technique effectuera le contrôle de la teneur en CO des gaz d’échappement ainsi que le bruit du moteur.
  • Vérifiez l’état et la fixation de vos équipements : sièges auto, ceinture de sécurité, klaxon, batterie, etc.
  • Le contrôleur s’attardera sur l’état de la structure du véhicule. Si la carrosserie ou le pare-choc présente des éclaboussures, prenez rendez-vous chez le tôlier.
  • Attardez-vous sur la visibilité de votre véhicule, vérifiez l’état du pare-brise et s’il ne présente pas de fissure de plus de 30 cm. Vérifiez également l’état et la fixation des rétroviseurs ainsi que le bon fonctionnement des balais essuie-glace.
  • Le contrôleur inspectera l’état des organes mécaniques (circuit de carburant, système d’injection, collecteur d’échappement, transmission, etc.) ; pour pouvez vérifier par vous-même les niveaux de l’huile moteur, liquide de direction assistée, liquide de refroidissement…

Si l’un de ses critères présente des défauts, le véhicule doit faire l’objet d’une contre-visite dans un délai ne dépassant pas deux mois après la première visite mentionnée sur le procès verbal signé par le contrôleur. Si vous dépassez cette date, vous repasserez un contrôle technique complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *